On s’y attendait (un peu), Google l’a fait : petit courrier avec accusé de réception adressé au gouvernement menaçant de ne plus référencer les médias français. Explications.

Tout se passe du côté de Google actus, l’onglet qu’on retrouve basiquement sur la home de Google. Jusque là tout va bien. Il se trouve que cette section drive un trafic relativement intéressant. Et ben pourquoi les médias ne sont pas contents alors ?  Parce que les internautes s’arrêtent souvent aux titres et en cliquent pas sur les articles et sont donc pas comptabilisés comme visiteurs des sites médias.. Je ne vous fais pas l’insulte d’expliquer que le trafic des sites média induit un tarif publicitaire.

Google France veut donc éviter un scénario à l’allemande. Et comme Aurélie Filippetti se dit favorable à une taxe Google, on peut préparer les rampes de lancement : les missiles sont quasiment prêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.