Si toi aussi, tu vois fleurir sur ta timeline Facebook des publications du genre « Ton ami a terminé un niveau dans Candy Crush Saga » et que tu t’es juré de ne jamais essayer ce jeu stupide, cet article est fait pour toi : tout au fond de toi, il y a quand même une petite voix qui te susurre « Essaye moi, essaye moi… ».  Tu n’auras pas besoin de succomber :  j’ai testé Candy Crush pour toi.

 

Candy Crush Saga : le jeu le plus irrésistible de Facebook ?

Je commence l’ajout de l’application à mon profil en cliquant sur l’une des publications d’un de mes amis : je vois que 18 de mes amis jouent déjà à ce jeu.. bon. 

test de candy crush sur Facebook

 

Une fois l’ajout de l’app réalisé, on rentre dans le vif du sujet : un univers en complète cohérence avec le nom, enfantin. C’est parti pour un petit tutoriel vous expliquant le principe du jeu . Le but est simple : obtenir l’objectif de points indiqué en début de niveau en formant des combinaisons de 3 fruits de même couleur. Plus vous faîtes de combinaisons, plus vous marquez de points (ça va ? Vous suivez ?). Sur le 1er niveau, le jeu vous guide en vous indiquant les combinaisons réalisables, au cas où.. Petite subtilité : vous avez un nombre de mouvements maximal à ne pas dépasser. Si vous n’atteignez pas le quota de score pour atteindre le niveau suivant avec le nombre de mouvements indiqués, vous redoublez..

aide dans Candy Crush

Une viralité insupportable

Une fois le 1er niveau terminé, on rentre dans la dynamique insupportable de la « viralité » : vos amis qui ont déjà bêtement joué à ce jeu ont besoin de vous pour passer les niveaux supplémentaires.. c’est pour ça qu’ils vous envoient, sans cesse, des invitations pour jouer : c’est purement intéressé !! (Sont-ils vraiment vos amis ?) Evidemment, le coup de main que vous leur rendez fait l’objet d’une jolie publication.. De même, dès que vous passez un niveau, vous pouvez le partager sur votre timeline.
Aider un ami sur Candy Crush Saga

Fulguropoing

Plus on avance dans le jeu et plus on découvre des « subtilités ». Par exemple, en combinant 4 bonbons de même couleur, on créé un super bonbon avec des supers-pouvoirs. A chaque couleur son pouvoir. Certains niveaux amènent une petite dose de complexité avec, par exemple, une mission supplémentaire comme enlever toute la gélatine du plateau de bonbons (youhou !!).


Mais alors pourquoi ça marche ?

Toute la subtilité de ce jeu consiste en l’impression qu’il te donne de réussir un truc compliqué. Quand tu termines un niveau, il te compare à tes amis en te passant un message du genre « Super, tu as fait un meilleur score que Didier ». Puis, tu progresses doucement de niveau en niveau jusqu’au moment où pour passer à l’étape suivant tu dois faire 400 000 points en 2 mouvements. Evidemment, tu n’y arrives pas mais Candy Crush te propose une solution : contre quelques euros, tu peux t’offrir une nouvelle chance. Si tu ne veux pas payer, pas grave, tu peux attendre 15 minutes avant de retenter ta chance en utilisant l’une de tes trois vies. Quand tu n’as plus de vie, tu payes OU tu demandes à des amis de te débloquer via viralité !! J’ai tenu jusqu’au niveau 17 avant de craquer, notamment à cause de la musique stupide composée avec une flûte à bec et 6 notes de musique.

Pour les gros gros gros fans du jeu, vous pourrez vous faire plaisir en téléchargeant la versions iPhone ou Android. Enfin, le jeu semble comporter plus de 350 niveaux.. Bon courage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.