Si le Téléthon a pu récolter plus de 82 millions d’euros cette année, c’est un peu grâce à S-Money et la possibilité qu’offre cette application de payer par l’intermédiaire d’un tweet. Lancé il y a presque 2 mois maintenant, Nicolas Chatillon, en charge des fonctions transverses chez BPCE, nous présente le service et ses avantages.

Stéphane M : Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Nicolas Chatillon : « Je suis aujourd’hui en charge des fonctions transverses dont notamment les paiements et les fluxs à BPCE. Auparavant, je travaillais dans le réseau Caisse d’Epargne et notamment à la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. »

Comment fonctionne le paiement par tweet ?

Nicolas Chatillon : « Il s’agit d’une solution, qui, par l’intermédiaire d’un simple tweet, permet le paiement entre particuliers en passant par l’application S-Money. Nous proposons aux membres de la communauté Twitter ce service supplémentaire. Twitter est le réseau social de l’instantanéité. Le paiement, lui aussi, est instantané : ces deux services sont donc par nature interconnectés.

L’une des forces du service est son coté facilitateur, par exemple, les clients de S-Money ont la possibilité de donner de l’argent à une association comme Action contre la Faim en quelques caractères. De son côté, Action contre la Faim peut lancer des actions de collecte sur Twitter et mobiliser très rapidement toute une communauté. La notion d’instantanéité est ici importante. Je m’explique : quand survient une catastrophe naturelle, les collectes de fonds peuvent prendre du temps. On constate aussi régulièrement un différentiel entre les promesses de dons et la collecte effective. Avec le paiement par tweet, le don est immédiat.

La notion d’universalité est aussi importante, ce service de paiement est accessible à tous. »

Comment les transactions sont-elles sécurisées ?

Nicolas Chatillon : « Pour l’utilisateur, on rédige un tweet avec une nomenclature à respecter. Une fois le tweet émis, l’utilisateur reçoit de confirmation de paiement et bascule directement de Twitter vers la solution S-money qui est le wallet sécurisé de BPCE. Dans cet espace, on demande à l’utilisateur un code de confirmation à 6 chiffres. La transaction n’est effective qu’après la saisie de ce code.

payer avec un tweet

Vous devez respecter une charte de nommage pour le paiement

A aucun moment l’hébergement des données bancaires ne se fait chez Twitter : tout est enregistré dans le wallet BPCE dont l’environnement est totalement sécurisé avec un hébergement dans une infrastructure informatique bancaire.

On a cherché à concevoir le service le plus fluide possible tout en prenant en compte la notion de sécurisation maximale. »

Après le paiement entre particuliers et le don à des organisations, quelles seront les prochaines étapes ?

Nicolas Chatillon : « Nous commençons par tester ce cas d’usage, besoin assez primaire. En fonction des résultats que donneront cette 1ère étape, si les besoins et les demandes évoluent, nous adapterons le service. La prochaine étape sera certainement celle du social commerce. On sait que cette tendance, présentée comme lourde il y a quelques années a du mal à émerger. Mais les technologies évoluent : les devices ne sont plus les mêmes qu’il y a trois ans par exemple, et la qualité des réseaux de données mobiles s’est considérablement améliorée.
Les réseaux sociaux sont eux aussi en train de développer leurs services aux socionautes. Notre service de paiement S-Money via Twitter utilise aussi les gênes de la mobilité… Une des prochaines étapes de développement du paiement par tweet pourrait donc se situer autour du m-social-commerce.« 

Le social commerce, on en parle beaucoup mais peu d’expériences réussies existent à ce jour. S-Money se situe encore dans le champ de la R&D ?

Nicolas Chatillon : « Justement, c’est là qu’il faut suivre le raisonnement lié à notre conception produit : ce produit a été mis sur le marché de manière très rapide pour s’adapter au besoin et coller à une logique « test and learn ». L’usage que les utilisateurs vont faire de ce service permettra de bénéficier d’un effet de co-construction pour coller au plus près des besoins des clients. Certes, le service n’est pas 100% abouti mais tout ceci s’inscrit dans une logique d’agilité. »

Quelle coopération avec Twitter sur la construction de cette offre ?

Nicolas Chatillon : « Nous n’avons pas de partenariat ni d’exclusivité avec Twitter. Nous leur avons simplement proposé cette idée qui a été très bien accueillie chez Twitter France. Les échanges ont été rapides et la coopération entre les équipes fluides : en moins d’un mois, le service été conçu. »

ouverture du compte Smoney via Twitter

Smoney offre la possibilité d’ouvrir son compte via Twitter

La solution est gratuite, quel est le business model derrière S-Money ?

Nicolas Chatillon : « Côté particulier, le service est et restera gratuit. Côté commerçant, cela sera payant. »

Énormes retombées médiatiques et web sur cette opération ?

Nicolas Chatillon : « Clairement, le lancement du service paiement par tweet a eu une portée internationale inédite pour le Groupe BPCE. Avec ce lancement, nous comptons plusieurs milliers d’articles dans la presse internationale et française et plus de 5000 mentions sur Twitter. »

Plus d’informations

Comment fonctionne le paiement par tweet en vidéo :

Quelques exemples de retombées

Sur ZDnet – http://www.zdnet.com/french-bank-groupe-bpce-launches-twitter-cash-transfer-service-7000034712/
Sur Post Gazette – http://www.post-gazette.com/business/technology/2014/10/15/Twitter-turns-money-transfer-app-as-France-s-BPCE-starts-service-1/stories/201410150027
Sur O1net – http://www.01net.com/editorial/628666/s-money-comment-faire-un-virement-via-un-simple-tweet/
Sur BFM Business – http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/bpce-lance-s-money-son-service-de-paiement-par-tweet-nicolas-chatillon-1510-332509.html
Sur France Info : http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/high-tech/article/une-banque-francaise-lance-le-premier-paiement-par-twitter-584075
Sur Les Echos : http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203859228231-le-groupe-bpce-lance-le-paiement-sur-twitter-1053623.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.