Le slogan de A little donne le ton : « Osez voir grand, soyez A Little ». Et ça fonctionne. Avec en moyenne 6.000 commandes par jour, les sites A little Market, A little Mercerie et A little épicerie, le dernier né, s’imposent comme une référence dans le monde des places de marché. Dans un univers e-commerce de plus en plus « amazonisé », un peu de fraîcheur ne fait pas de mal. Nicolas Cohen, l’un des trois co-fondateurs de A little répond à mes questions et parle stratégie web, business model et joli objet.

Interview de Nicolas Cohen – co-fondateur de A little

Stéphane Maltor : Peux-tu te présenter et préciser ton rôle chez Alittle ?

Nicolas Cohen : « Nous sommes trois co-fondateurs, Nicolas d’Audiffret et moi-même nous nous concentrons sur la partie marketing, la satisfaction de nos clients et l’accompagnement des créateurs. Loic Duvernay s’occupe de la partie technique et de la R&D. »

Les fondateurs de A little Market

Loic Duvernay, Nicolas Cohen & Nicolas d’Audriffet

Quel est le concept des sites Alittle ?

Nicolas Cohen : « La galaxie « A little » s’efforce de construire un écosystème qui soit favorable à l’émergence d’une économie plus humaine, en fédérant vendeurs et consommateurs sur des places de marché équitables. Concrètement, il s’agit de connecter des petits vendeurs locaux, recevant outils et conseils nécessaires au développement de leur boutique en ligne et acheteurs séduits à l’idée de consommer autrement, de façon plus responsable et conviviale. La galaxie « A little » compte trois sites. Le premier A little Market (fondé en 2009), rassemble des créateurs et artisans français proposant bijoux, prêt à porter, accessoires et décoration, le tout fait-main et dans une quantité très limitée. A little Mercerie (fondé en 2011) est aujourd’hui la plus grande mercerie en ligne de France. Perles, fils, tissus, apprêts le site comptabilise plus de 200 000 références produits, de quoi combler tous les créatifs. Le petit dernier est A little Epicerie (fondé en 2013), cette dernière plateforme s’adresse aux gourmets qui souhaitent découvrir les richesses du terroir français. Les producteurs présents sur le site proposent de l’épicerie sucrée, salée ainsi que les vins et spiritueux.  »

A little en chiffres, ça donne quoi ?

Nicolas Cohen : « « A little » en quelques chiffres c’est tout d’abord une belle croissance, en moyenne 150 % par an. En effet, la communauté « A little » s’agrandit de jour en jour pour compter en ce début d’année plus de 90 000 vendeurs et 1 million de membres. Le site comptabilise plus de 2,5 millions de visiteurs uniques et en moyenne 6000 commandes par jour. »

Les salariés dans les locaux de A little Market

Si tu devais résumer la stratégie web de vos sites, ça donnerait quoi ?

Nicolas Cohen : « La force de nos sites repose sur notre offre étendue mais également par l’aspect communautaire qu’elle développe (forum, événements etc.) et qui permet au site de jouir d’une viralité croissante. Les sites « A little » continuent aujourd’hui de se développer en collaboration étroite avec la communauté. Au-delà des évènements et du forum, l’aspect communautaire du site se traduit également par l’expérience que nous offrons à nos acheteurs. Cette expérience est celle de la proximité que nous établissons entre le vendeur et l’acheteur alors que tout se passe via écrans interposés. Dans son expérience d’achat, le client et le vendeur vont créer du lien dans la personnalisation d’un produit, la notation ou le simple échange de mail (via une messagerie propre aux sites « A litte ») »

Quel est votre business model ?

Nicolas Cohen : « Le principe des sites est de se développer sur un modèle gagnant/gagnant avec nos vendeurs. Nous prélevons une commission qui varie entre 5 et 10 % en fonction des sites, ainsi, nous limitons énormément la prise de risque pour nos vendeurs, puisque s’ils ne vendent pas, ils ne perdent rien (pas d’abonnements, de frais de mise en ligne etc.)  »

screenshot du site a little epicerie

L’objet dégoté chez A little dont tu es le plus fier ?

Nicolas Cohen : « J’ai demandé à une créatrice d’A little Market de me fabriquer une écharpe de 3m de long. Elle l’a fait et elle est très belle! »

Les prochains projets chez A little ?

Nicolas Cohen : « Nous allons continuer de développer les trois sites « A little » en France ainsi qu’en Italie pour A little Market, (le site s’est ouvert à l’international en septembre 2012). Nous avons sorti très récemment (novembre 2013) l’appli A little Market, afin de permettre à nos créateurs de gérer leur boutique en ligne ou qu’ils soient ! Enfin, nous allons continuer d’apporter de nouveaux services à nos membres afin de toujours faciliter l’utilisation du site … »

screenshot du site a little epicerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.